Le blog de l'activité physique adaptée

Le Tai Chi pour lutter contre les maladies chroniques et les douleurs.

Le Taï Chi pour lutter contre les maladies chroniques.

Une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine  conseille de pratiquer le Tai Chi aux personnes de 50 à 75 ans qui souffrent de douleurs chroniques et d’arthrose.

De multiples maladies sont concernées par cet art martial.

Cet art martial chinois est essentiellement composé de mouvements lents et de respirations profondes, et souvent pratiqué le matin dans les parcs ou en pleine nature.

C’est la détente du corps et de l’esprit qui font que le Tai Chi possède des effets thérapeutiques sur la santé. Cette activité soulage les douleurs et réduit les rigidités associées à l’arthrose. En dehors de cette pathologie, le Tai Chi est bénéfique pour toutes les maladies chroniques.

Des recherches ont démontré que ce « sport » réduit également le risque de chutes chez les personnes âgées. Les patients atteints de maladies cardiaques et respiratoires chroniques, dont la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), peuvent améliorer leur état de santé grâce à cette pratique. Pour les maladies respiratoires, les participants à l’étude ont remarqué qu’elles étaient moins essoufflées après plusieurs séances.

On ne peut pas dire que le Tai Chi est un traitement à lui tout seul mais il peut être pratiqué à tout âge et quelle que soit sa condition physique. Ce sont plus de 1 600 personnes souffrantes de maladies chroniques qui ont été interrogées lors des différentes études. Elles ont toutes apprécié un regain de forme et une augmentation nette de leur bien-être après 12 semaines de pratique, en exerçant deux à trois séances par semaine.

Par conséquent les chercheurs estiment que les patients qui souffrent de plusieurs pathologies pourraient se voir prescrire le Tai Chi pour soulager les douleurs.

La pratique du Tai Chi est constituée d’exercices naturellement adaptables à la capacité physique, faciles à mémoriser et à exécuter. Cet art martial chinois favorise la tonicité musculaire et la relaxation avec un travail du souffle et de la concentration. Un travail sur les sensations et la visualisation est également effectué.

Chez les personnes en bonne santé, la pratique du Tai Chi permet de contrer les effets négatifs de la sédentarité et du vieillissement. C’est une activité qui permet également de lutter contre le stress ou la dépression.

La pratique régulière du Tai Chi comme de nombreux autres arts martiaux développe :

  • L’équilibre statique et dynamique ;
  • La coordination motrice ;
  • La concentration et la mémoire ;
  • La souplesse et la mobilité articulaire ;
  • Ainsi que l’orientation dans le temps et l’espace.

Les personnes atteintes d’une maladie chronique peuvent bénéficier de ces bienfaits, mais peuvent également en connaître d’autres, selon leur état de santé.

Quels sont les patients qui peuvent bénéficier du Tai Chi ?

La pratique du Tai Chi est particulière car elle est douce et naturellement destinée à des personnes sans grandes capacités physiques. Cette activité physique est bénéfique dans de nombreuses pathologies, aussi bien pour le côté relaxant que pour assurer le maintien de la tonicité musculaire.

Les personnes atteintes de diabète de type 2, de surpoids ou d’obésité peuvent pratiquer le Tai Chi pour équilibrer leur glycémie, contrôler leur poids et pour réduire leur risque cardiovasculaire.

Les personnes qui souffrent de maladies cardiovasculaires stabilisées peuvent réduire leur risque de complication ou de récidive. Le Tai Chi peut aussi contribuer à contrôler la pression artérielle de ceux souffrant d’hypertension artérielle modérée.

Chez les séniors, ainsi que les personnes souffrant de maladie de Parkinson ou de sclérose en plaques, cet art martial chinois améliore l’équilibre et prévient des chutes. Il peut aussi être bénéfique dans d’autres maladies chroniques comme la fibromyalgie, l’arthrose, la lombalgie, l’ostéoporose, les troubles dépressifs ou la maladie d’Alzheimer.

Comment le Tai Chi s'adapte à l'état de santé des pratiquants ?

Les exercices et les positions peuvent être adaptées de façon individuelle en fonction de l’état de santé global du patient. Le professeur est formé pour savoir adapter le niveau d’intensité et d’exécution des exercices (debout, assis). Il sait également moduler le niveau de complexité de coordination, le rythme et la durée des séances.

Existe-t-il des contre-indications à la pratique du Taï Chi ou du Qi Gong ?

Effectué avec un enseignant diplômé, le Tai Chi ne comporte aucun risque. Attention toutefois à ne pas pratiquer de façon excessive ou inadaptée, cela peut éventuellement conduire à des douleurs du genou ou du dos.

Une maladie aiguë ou chronique non stabilisée par un traitement est la seule contre-indication à la pratique du Tai Chi. Cependant, dans le cas de lombalgie, d’arthrose sévère ou de maladies cardio-vasculaires, le professeur assure la bonne mesure de l’amplitude des mouvements et de l’intensité des exercices.

Sources :

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/12145-Tai-chi-un-art-martial-qui-soulage-les-douleurs

https://eurekasante.vidal.fr/sport/prevention-accidents-sport/taichi-chuan-qi-gong.html?pb=taichi-chuan-qi-gong-sur-ordonnance

Partager

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :