Le blog de l'activité physique adaptée

Qu’est-ce que le sport-santé ?

sport-santé : Gainage dynamique en duo

Définition du sport-santé selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

Le « sport-santé » recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à la santé du pratiquant conformément à la définition de la santé par l’organisation mondiale de la santé (OMS) : physique, psychologique et sociale.

La pratique d’activités physiques ou sportives permet de rester en bonne santé chez le sujet sain de façon préventive en première intention. Elle améliore également chez les personnes souffrant d’une maladie chronique l’état de santé et prévient de l’aggravation et/ou la récidive de ces maladies chroniques (prévention tertiaire).

L’OMS définit l’activité physique comme tout mouvement corporel produit par les muscles qui requiert une dépense d’énergie – ce qui comprend les mouvements effectués en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères, en se déplaçant et pendant les activités de loisirs.

Le terme « activité physique » n’a pas la même signification que l’expression « faire de l’exercice », qui correspond à une sous-catégorie de l’activité physique plus délibérée, structurée, répétitive, et qui tend à améliorer ou à entretenir un ou plusieurs aspects de la condition physique. Quel que soit le niveau d’intensité, modéré ou plus intense, l’activité physique bénéficie de nombreux bienfaits pour la santé.

En dehors de l’exercice,  le sport-santé inclut n’importe quelle activité physique, dans le cadre des loisirs, pour se déplacer, ou dans l’exercice d’une activité professionnelle, comporte des effets bénéfiques sur la santé. Par ailleurs, une activité supplémentaire d’intensité modérée ou vigoureuse permet d’améliorer la santé.

De nos jours, nous considérons que la sédentarité est le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial. Celle-ci progresse dans beaucoup de pays, favorisant considérablement la prévalence des maladies non transmissibles et la santé globale des populations.

Le manque d’activité physique est l’une des 10 premières causes au regard de la mortalité mondiale et fait augmenter le poids des maladies non transmissibles affectant ainsi la santé en général à l’échelle mondiale. Les personnes ayant un manque d’activité physique régulier ont un risque de décès augmenté de 20% à 30% contre celles qui sont suffisamment actives.

D’où l’importance du sport-santé !

Niveaux recommandés d’activité physique pour la santé :

sport-santé : Renforcement musculaire, exercice des cordes

Concernant les enfants et les adolescents âgés de 5 ans à 17 ans, l’OMS recommande de pratiquer au minimum 60 minutes d’activité physique journalière de façon modérée à intense. La pratique sportive pendant une durée supérieure à 60 minutes par jour augmentera les bienfaits sur la santé. Le jeune public devrait avoir des activités de renforcement musculaire et osseux au moins trois fois par semaine.

Pour le large panel d’adultes de 18 à 64 ans il est fortement recommandé de pratiquer au moins 150 minutes par semaine une activité physique modérée ou 75 minutes de façon intense. Il est tout à fait possible de faire un mixte des deux pour une durée équivalente. Afin de ressentir les bienfaits supplémentaires sur la santé, les adultes devraient faire 300 minutes de sport par semaine avec une intensité modérée ou l’équivalent pour une pratique intensive. Enfin, il faudrait qu’ils pratiquent des activités de renforcement musculaire deux fois par semaine minimum.

Comme pour le groupe de personnes précédent, les adultes de 65 ans et plus devraient faire au minimum 150 minutes d’activité physique par semaine de manière modérée ou 75 minutes de façon intense. Une combinaison des deux est également possible. De la même manière, afin d’augmenter les bienfaits sur la santé, ils devraient pratiquer 300 minutes hebdomadaire avec une intensité modérée ou l’équivalent. Concernant le public à mobilité réduite, il est recommandé de pratiquer une activité physique améliorant l’équilibre et la prévention des chutes trois fois par semaine ou plus. Également comme pour les publics précédents, les personnes âgées ou à mobilité réduite devraient faire des exercices de renforcement musculaire deux fois par semaine minimum.

L’intensité des différentes activités physiques varie d’un individu à l’autre. Afin d’être profitable du point de vue de l’endurance cardiorespiratoire, toute activité doit être pratiquée par tranche d’au moins 10 minutes.

Partager
%d blogueurs aiment cette page :